TOUS À MARSEILLE !

SailGP
Ajouter à mes favoris dans MyNauticExpo

Les Français dans leur jardin pour la grande finale de SailGP

L’équipe française de Billy Besson ne pouvait pas rêver plus belle scène pour clore cette première année de SailGP. Après Sydney, San Francisco, New York et Cowes, c’est Marseille, la deuxième ville de France, qui accueillera la finale du circuit F50. Pendant trois jours, du 20 au 22 septembre, les six catamarans surpuissants, les plus rapides du monde, vont s’affronter en rade nord sous l’œil de la Bonne Mère et face aux blanches îles du Frioul. L’enjeu : un million de dollar pour le vainqueur. Les Français, eux, veulent conquérir des points et le cœur de leur public.

Ville de supporters et ville de marins ouverte sur les eaux de la grande bleue, Marseille a toujours accueilli les plus grands événements nautiques internationaux. En 2024, c’est elle qui recevra les épreuves de voile des Jeux Olympiques de Paris. L’accueil de SailGP s’inscrit dans cette dynamique alliant prestige et très haut niveau. Un rendez-vous de trois jours à ne pas manquer pour tous les fans de l’hexagone !

Lâcher les chevaux

Sur le plan d’eau de la cité phocéenne, les Français joueront à domicile avec l’envie de marquer les esprits face à leur public. Cette jeune équipe qui découvre cette année l’art régater en vol à plus de 40 nœuds de moyenne et des pointes à plus de 52 noeuds, est en pleine ascension. A Marseille, dans leur jardin, Billy, Marie, Matthieu, Olivier, Devan et Timothé, veulent glaner les fruits du travail réalisé depuis le mois de janvier.

Billy Besson : « Ici, on sera comme à la maison, devant notre public, nos familles et amis. J’espère que cette pression supplémentaire sera une pression positive, que ce sera comme un 6e homme à bord pour nous soutenir tous ! On se donne déjà à fond. On est de plus en plus confiants sur le bateau. On commence à savoir dompter la bête dans pas mal de conditions et à pouvoir se lâcher. Ce sera le but à Marseille : se lâcher et faire parler la poudre ».

Pour l’occasion, le bateau tricolore arborera ici ses nouvelles couleurs. Un design sobre, élégant, en guise de clin d’œil à l’univers nautique et à la mode made in France : la fameuse marinière. Déjà présent sur l’aile du F50 depuis l’événement de Cowes, ce nouveau visuel, élaboré par l’agence Disobey. et les designers de SailGP, se décline désormais sur les flotteurs : des rayures bleues et blanches avec une touche de rouge pour symboliser la force et la vitesse.

Une finale et un plan d’eau imprévisibles

A Marseille, l’adrénaline procurée par la navigation en vol à 80 km/heure de moyenne va se conjuguer avec celle de l’enjeu de la finale. Leaders incontestés de cette première saison, les Australiens de Tom Slingsby et les Japonais de Nathan Outteridge n’ont que 4 points d’écart au classement général et vont sans doute se disputer le trophée à 1 million de dollars. Derrière, Américains, Britanniques, Chinois et Français vont tout faire pour terminer en beauté pendant ces trois jours de régate (8 manches en flotte et duel final) en rade nord. Toutes ces équipes ont progressé et l’on peut s’attendre à quelques surprises, d’autant que les conditions de navigation en méditerranée peuvent se montrer difficiles. La rade nord, véritable stade nautique cerné par la côte bleue, l’Estaque et les îles du Frioul, offrira un décor enchanteur en cette période d’été Indien. Enchanteur mais peut-être trompeur…

Plein les yeux

« Il peut vite y avoir de belles vagues si le Mistral est fort, de nombreux effets de site en cas de brises thermiques, des vents perturbés par la ville et les îles », confie le local de l’étape et benjamin de l’équipe française Timothé Lapauw. Régates à forts enjeux, météo à rebondissement, paysage idyllique : Marseille promet à son public une finale de toute beauté. A terre, la Fan Zone de l’esplanade du MUCEM ( accès gratuit) et la digue du grand large (espace privilégié aux premières loges, tickets en vente) seront les lieux de rendez-vous privilégiés pour le public. En mer, les plaisanciers sont les bienvenus et des navires à passager seront affrétés pour assister aux courses.

Les courses se courront sur trois jours, du vendredi 20 au dimanche 22 septembre, et termineront en apothéose avec la finale en match race qui opposera les deux équipes en tête de la saison. L’équipe vainqueur parmi les six repartira de Marseille avec le trophée de la Saison 1 de SailGP et 1 million de dollars de prize money.

L’évènement Marseille SailGP se déroulera sur le plan d’eau de la Rade Nord, à l’entrée du Vieux Port et du Grand Port Maritime de Marseille, donnant à voir un superbe spectacle aux supporters rassemblés sur la digue du port.

TOUS À MARSEILLE !

Recherches associées